29/03/2018

Elections #GE2018 : l'importance de votre voix!

En cette période de campagne électorale, la population genevoise réagit parfois violemment aux propositions des candidats. Que ce soit dans la rue ou sur les réseaux sociaux, les commentaires démontrent la déception et le manque de confiance envers nos politiciens. Cela n'est pas de bonne augure pour les élections du 15 avril prochain.

 

Usez et abusez de la présence des stands politiques pour faire entendre votre voix

 

Cette campagne compte plus de 600 candidats au Grand Conseil. Un record atteint qui vient par la même occasion démontrer que les gens ont vraiment envie que cela change. Des inconnus de la politique se lancent, auprès des plus grands, pour faire changer les choses et apporter leur contribution à la Cité. Et cette audace, il faut la saluer et l'applaudir. Feront-ils mieux que les précédents? Nul ne le sait mais si on ne leur donne pas leur chance, on ne pourra jamais le savoir. Et c'est pour cette raison que chaque voix compte, même si le coeur n'y est pas. Sortez et allez à l'encontre des candidats de tous les partis. Vous ne serez peut-être pas d'accord sur tout mais au moins vous aurez passé un moment à débattre (calmement) de vos idées et surtout, vous aurez eu l'occasion de montrer votre opinion. Usez et abusez de la présence des stands politiques pour faire entendre votre voix!

 

41,1% de participation à l'élection du Grand Conseil

46,4% pour le Conseil d'Etat

 

Tribune de Genève, manchette, conseil d'état, raté, exercice, Genève, journal

La Tribune de Genève affichait aujourd'hui en manchette le loupé du Conseil d'Etat sur la dernière législature. Que le peuple soit déçu d'un gouvernement et qu'il considère qu'il n'a pas atteint les objectifs fixés est concevable. Encore faut-il qu'il ait utilisé son devoir de citoyen en votant.

En 2013, il n'y a eu que 41,1% de participation à l'élection du Grand Conseil et 46,4% pour le Conseil d'Etat. Pour l'un et pour l'autre, cela représente moins de 50% de la population électoraliste. Ceux qui n'ont pas voté peuvent-ils être déçus et en vouloir au gouvernement? 

 

Il y a 15 jours, une grande manifestation a eu lieu dans les rues de Genève, concernant, en partie, sur le logement. Oui nous avons compris, une partie de la population n'est pas contente. Mais quelques questions surviennent alors :

  • Est-ce que c'est manifestants si inquiets pour leur logement et charges étaient présents aux divers débats sur la question qu'il y a eu avec les candidats au Conseil d'Etat?
  • Est-ce que ces personnes vont rencontrer les candidats pour exprimer leur opinion démocratiquement?
  • Vont-ils se rendre aux urnes pour voter?

 

...tel un peintre impressionniste, nous peignerons un avenir meilleur pour nous, point par point.

 

Les réactions du genre "je ne m'intéresse pas à la politique" ou "ce n'est pas ma voix qui fera changer les choses" ne sont plus valables aujourd'hui. OUI notre voix peut faire changer les choses et OUI nous pouvons tous apporter notre contribution à la vie de notre belle Genève. On ne changera peut-être pas le tableau d'un seul coup mais tel un peintre impressionniste, nous peignerons un avenir meilleur pour nous, point par point.

 

Les commentaires sont fermés.